Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/08/2009

regard nostalgique sur une rhéto 59

 

En lisant dans la Libre un article de Jean Marie Baron intitulé «  Le cercle des rhétos 59 , il m’est venu l’idée d ‘ alimenter mon blog sur ce sujet puisque je l ‘ai vécu personnellement .

En effet cette période de ma jeunesse fût celle de la ferveur chantée par Gide dans les «  Nourritures terrestres » les premiers émois sexuels dans un collège d’Ettebeek mais pas St Michel que j ‘avais aussi connu pour sa discipline de fer et son endoctrinement religieux.

En effet les «  bons Pères » dans leur souci d’élitisme intellectuel et moral écartèrent de leur rhéto les élèves  n'appartenant pas au haut du panier en dès lors leur fermant les portes de la denière année.

Cela se passait en 1959 et cela a été une grande délivrance de vivre l’ambiance d’un Institut appartenant au réseau archiépiscopal .

Plusieurs «  immigrés «  vinrent des Jésuites pour former le noyau de cette rhéto qui fut d’ailleurs la première à sortir du cycle des gréco latines inauguré par cet Institut et connue sous le label de « Légion Etrangère"

Un vent de grande liberté souffla parmi nos rangs notamment avec l’organisation de Fancy Fair où les filles des autres écoles étaient invitées avec à la clé de mémorables soirées dansantes au cours desquelles s’ébauchaient les premiers flirts avec la musique très «  slows » de Sydney Bechet ( petite Fleur) , des Platters ( Only You) de Camillo ( Sag Warum) et de biens d’autres  Succès 59.

Au cinéma , la Nouvelle vague Française faisait son apparition avec les films :

De Truffaut( les 400 coups ) , Godard(A bout de souffle) et Chabrol( le Beau Serge, Les Cousins) et au cine club de Minuit de la RTBF on découvrait le grand cinéaste Ingmar Bergman .

Cette année là fut marquée par un été merveilleux d ‘ Avril à Octobre , par la venue d une princesse italienne «  dolce Paola  d’une grande beauté.

Un demi siècle après , il est question de réunir ces anciens ados au cours d’un diner pour échanger les souvenirs de nos belles années d’amitié et d’insouciance mais aussi essayer de se reconnaître après tant d’années et de voir ce que nous sommes devenus aujourd’hui .

Ce sera à coup sûr de grands moment d’émotion et de nostalgie de ce paradis Vert perdu à tout jamais.

»

18:04 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

je ne suis pas sortie de rhéto en 59 mais en 63..
mais ce que vous avez écrit me touche.., j'y retrouve des choses de moi à cette époque..
et qu'est ce que j'aimais "sag warum"..et les slows qui allaient avec..!

Écrit par : laine | 23/08/2009

Merci Laine pour votre commentaire sympa
Tenez vous aussi un blog?
a vous lire
bien cordialement

Écrit par : vayhair | 02/09/2009

Les commentaires sont fermés.